Food tourisme

Des mini vacances à Lyon : Ramen Djizan

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, nous continuons nos aventures lyonnaises de gourmands avec un restaurant qui nous intéresse depuis longtemps, Djizan. C’est un établissement spécialisé dans les ramens situé sur les quais de la Saône au 60 ter Quai Saint-Vincent. Un deuxième Djizan à ouvert dans le 7e au 49 rue Chevreul. La dernière fois que j’ai mangé de bons ramens, c’était lors de mon séjour à Paris en 2017 avec ma maman. Autant vous dire que j’étais impatiente d’y goûter.

Pour débuter, nous avons choisi de partager une assiette de gyoza au porc. Ils sont arrivés bien dorés et juteux accompagnés de leur sauce spéciale. Nous nous sommes régalés et une fois de plus j’étais en admiration devant leur vaisselle pleine de couleurs et de textures.

Gyoza

En accompagnement nous avons pris des boissons classiques et bien fraîches, un thé Oolong pour moi et une bière japonaise pour monsieur.

Pendant que nous discutions tranquillement en attendant nos ramens, j’ai eu le plaisir d’observer les trois femmes qui font tourner la cuisine et prennent les commandes. Elles avaient une sacré énergie et on pouvait entendre les gyozas crépiter au fond. Un fumet se dégageait de derrière le comptoir et nous mettait l’eau à la bouche.

Shoyu Ramen

J’ai choisi de prendre un shoyu ramen. Son bouillon est une base de sauce soja et apporte saveur et légèreté au plat. Le bouillon se compose aussi de fond de volaille, de fumet de bonite et de maquereaux séchés. C’est l’un de mes bouillons préférés car il offre une large palette de saveurs sans être lourd. La garniture était traditionnelle, nous avions chacun un demi œuf dur mariné dans la sauce soja, des pousses de bambou, du cha-shu (tranches de porc rôti), quelques oignons verts émincés avec un peu de ciboulette, des pousses de soja, un naruto (rondelle de poisson au milieu) et des pousses d’épinard. Tout était goûteux, léger, coloré. Les nouilles avaient une bonne texture un peu élastique. J’ai fini mon bol jusqu’à la dernière goutte.

Miso Ramen

Les miso ramens étaient à base de plusieurs types de miso. Le bouillon était un peu plus riche mais tout aussi intéressant. Il avait des notes salées grâce à la base du bouillon faite avec un fond de volaille, le gingembre, l’ail, l’oignon confit, les carottes glacées, créaient un mélange sucré, salé et profond, l’umami. L’umami désigne l’équilibre entre les cinq saveurs de base, il est très recherché dans la cuisine japonaise mais aussi de nombreuses cuisines modernes. La garniture du ramen était la même que le miens.

Une fois nos ramens et nos verres avalés, j’ai craqué pour un dessert et un digestif. Nous avons pris un verre d’umeshu avec des glaçons servi très frais. L’umeshu est une liqueur de prunes japonaises. Celui-ci avait un bon goût de fruit et n’était pas trop sucré comme certains. C’était parfait pour terminer le repas sur une note japonaise rafraîchissante.

Pour aller avec j’ai commandé 2 boules de glace, une crème glacé au matcha et un sorbet au kabosu qui est un agrume japonais similaire au yuzu. Il est encore plus acide que le yuzu ce qui apportait une fraîcheur bienvenue en fin de repas. Concernant la glace au matcha, elle était vraiment délicieuse. J’en ai goûté souvent dans des restaurants japonais qui se sont révélées assez décevante mais cette fois-ci, l’amertume était présente. La texture était riche et un peu collante. On a enfin eu le goût des glaces matcha du Japon sans être trop concentrée non plus. Le tout était servi avec une branche de menthe et du raisin. Un délice !

Du début à la fin ce repas était parfait. L’ambiance de ce petit restaurant de ramen un peu caché sur les quais, ces trois japonaises qui passaient les commandes et nous préparaient des plats équilibrés en saveur, beaux à voir et délicieux. Nous avons une fois de plus voyagé loin de chez nous le temps d’un repas et nous ne pouvions être plus heureux ! Qu’attendre d’autre d’un repas si ce n’est de s’évader et créer de bons souvenirs ? Nous n’avons qu’une seule envie c’est d’y retourner pour goûter à leur shio ramen qui a l’air incroyable.

Connaissiez-vous ce restaurant ?

A très bientôt !

Sarah

Crédits Photos : Itsu Ka

1 comment on “Des mini vacances à Lyon : Ramen Djizan

  1. Ping : Des mini vacances à Lyon : Restaurant Jiang Xin – Sarah Charlotte M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :