Loisirs

Mes jeux vidéo coup de cœur partie 1 : Persona 5

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler de mes 2 jeux coup de cœur sur PS4. Je ne joue pas souvent mais j’ai tellement adoré ces jeux que j’ai voulu les partager avec vous. Je ne suis pas une spécialiste donc, je vais vous parler de mon point de vue qui est celui d’une joueuse occasionnelle. Comme j’ai plein de chose à vous dire, j’ai décidé de faire cet article en deux parties. J’espère que ça vous plaira autant qu’à moi !

Partie 1 : Persona 5

J’ai eu le plaisir d’avoir Persona 5 à Noël. Je connaissais un peu la série Persona sans jamais y avoir joué mais je voulais vraiment celui-ci. C’est un JRPG (japanese roleplay) dans lequel on incarne un jeune lycéen. Le jeu est en anglais mais vous pouvez télécharger la version japonaise si vous préférez.

_DSC2929
Persona 5, ATLUS, 54€80 sur Amazon

Suite à une accusation à tord, vous êtes forcé de changer de lycée et d’emménager à Tokyo chez Sôjiro Sakura, votre gardien. C’est là que l’histoire commence. On découvre qu’il existe un autre monde appelé Metaverse via une application apparue sur notre smartphone. C’est un monde cognitif où l’on va se battre contre les shadows dans des palaces. Pour faire simple, un palace est la représentation du monde d’après les distorted desires de son ruler. Pour éliminer son palace et ses désirs malsains et mauvais avec, il faudra procéder comme des cambrioleurs. Vous créerez une route d’infiltration jusqu’au trésor à dérober. Une fois le trésor dérobé, le ruler va se rendre compte de ce qu’il a fait et s’acquitter de ses crimes dans la réalité. Le jeu débute par un flash forward sur votre arrestation suivie d’un interrogatoire. A chaque avancée importante dans l’histoire (nouveau confident, destruction d’un palace), vous voyez l’interrogatoire évoluer.

maxresdefault (1)
La salle d’interrogatoire avec la procureur

C’est le meilleur jeu auquel j’ai joué depuis … toujours. Je le mets de très loin à la première place. Tout d’abord, pour son scénario. C’est une histoire complète, avec une profondeur et de nombreux rebondissements. Tout au long du jeu on a des surprises sur l’évolution des événements. Le scénario ne se contente pas de fournir un prétexte pour faire des combats, l’explication de pourquoi le metaverse, ce monde cognitif existe, est très poussée et ajoute de la crédibilité à l’histoire qui est pourtant très originale. De plus, il y a une critique de la société japonaise moderne (qui pourrait aussi s’appliquer chez nous), vraiment intéressante. On y découvre les fonctionnements du monde politique au Japon que je ne connaissais pas très bien, les jeux de pouvoir, les abus ainsi que les fonctionnements de la justice. D’ailleurs le jeu créé un débat constructif sur ce qu’est la véritable justice et les dérives du modèle japonais. Ce besoin de disserter sur ce qu’est la justice m’a rappelé Death Note.

July_Screenshot_2017_04_14_22_31_53
Les cartes de vos confidents

Il y a un nombre incroyable de personnages secondaires et aucun ne fait « papier peint ». Ils ont tous une histoire intéressante avec des quêtes secondaires. Ces personnages sont appelés nos confidents. Avec eux nous pouvons développer une relation de confiance qui débute toujours avec un deal. Nous commençons par une relation donnant-donnant, puis on la développe jusqu’à devenir vraiment amis. Il y a 10 niveaux de confiance à atteindre qui nous aident à devenir meilleur lors des combats dans le metaverse. En effet, c’est avec un système ingénieux que nous débloquons des personas qui nous fournissent de nouveaux pouvoirs. Chaque confident est associé à une arcana qui est tout simplement une catégorie de persona. 

Persona-5-Caroline-Justine-Trailer
La Velvet Room

Tout au long du jeu vous êtes guidé par Igor dans la velvet room. Vous n’y accédez qu’en rêve, c’est lui qui vous explique que vous devez détruire les palaces pour compléter votre rehabilitation. Au début, il apporte plus de questions que de réponses. C’est par son biais que vous allez pouvoir faire évoluer vos personas et les fusionner pour les combats.

maxresdefault (2)
Morgana dans le Mementos

Vous serez également guidé par Morgana, un petit chat noir rencontré dans le premier palace au début du jeu. C’est grâce à lui que vous allez découvrir le fonctionnement du metaverse et que vous allez vous faire de nouveaux alliés et amis. Vous deviendrez très vite inséparables. Son but est de savoir qui il est en retrouvant la mémoire. Votre contrat consistera à vous rendre dans le mementos pour retrouver son identité. C’est également dans le mementos que vous effectuerez vos quêtes secondaires. A la différence d’un palace, c’est l’inconscient collectif qui a créé cet endroit. Il est situé sous la station de métro de Shibuya et s’enfonce très profondément sous terre, il est truffé de shadows.

Tokyo_Map_Art_P5-800x435
Voici la carte du métro de Tokyo dans le jeu. Même les prix des tickets de métro sont corrects !

Ce que j’ai énormément apprécié dans ce jeu, c’est la représentation de Tokyo et les nombreux endroits à explorer. Dans la vie « normale », vous pouvez explorer Tokyo seul ou avec vos amis après les cours et le dimanche. C’est ce que je préfère dans le jeu. Pour y être déjà allée, j’ai trouvé la modélisation des quartiers impressionnante. Tous les détails sont là, ils ont même pensé à refaire les tarifs du métro tokyoïte. Chaque endroit est fidèle à la réalité et les dessins sont aussi beaux et agréables en période de jeu que lors des cinématiques façon anime.

maxresdefault
Vos axes de progression, contrairement à cette image j’ai d’abord privilégié mes connaissances et mes compétences

C’est pendant ces moments-là que vous pouvez progresser sur le plan personnel. Vous avez 5 axes de progression, knowledgecharmkindnessguts et proficiency. Vous aurez besoin de vous améliorer partout, que ce soit pour approfondir vos relations avec les personnages, ou exceller dans le metaverse. Il y a plein de manières de progresser, que ce soit via un job étudiant (vous pouvez prendre différents jobs !), la lecture, le cinéma, les jeux vidéos, le fait d’aller aux bains publiques, … C’est cette multitude de choix qui rend l’expérience de jeu unique pour chaque joueur !

2.png
Shibuya la nuit, même la station de métro est fidèle à la réalité !

J’adore errer dans Tokyo, faire du shopping (vous pouvez acheter des soins ou même des cadeaux pour vos confidents), travailler, ou faire des sorties entre amis. Quand vous n’êtes pas occupé à combattre dans le metaverse, vous allez en cours dans un lycée japonais avec votre uniforme.

persona-5-learn-the-geek-7
La salle de cours

Vous pouvez visiter le lycée de fond en comble y compris la bibliothèque, le toit et la cour. Vous avez des questions qui vont sont adressées pendant les cours et y répondre correctement améliore vos connaissances. Il y a également des périodes d’examen pendant lesquelles vous devez répondre à des questions déjà vues en cours. La vie quotidienne est définitivement ma partie préférée du jeu, elle est tellement complète qu’on ne sait plus où donner de la tête !

P5OST

La mécanique du jeu est vraiment intéressante et la phase de tutoriel dure assez longtemps. Cependant, ce n’est pas aussi compliqué que cela en à l’air et c’est ce qui rend le jeu intéressant et profond. La durée de vie du jeu est impressionnante, plus de 130 h de mon côté. Ce jeu a un système de new game +, ce qui signifie que pour le compléter à 100% vous devrez le refaire plusieurs fois. Cela prolonge la durée de vie du jeu d’autant plus. En effet, pour arriver au rang max avec vos confidents, débloquer toutes les personas du jeu et pousser vos axes de progression à fond, une seule partie ne suffira pas. Vous avez différents niveaux de difficulté. Le plus facile, safety, vous fait principalement profiter de l’histoire, ensuite vous avez le niveau easy (celui que j’ai pris), le normal, le hard et le mercyless qu’il faut télécharger. Vous pouvez changer de difficulté en cours de partie à l’exception du mode safety qui ne peut être changé. Vous avez de nombreux DLC gratuits notamment la langue japonaise à télécharger sur le store ou des costumes. Personnellement, la version anglaise me convient très bien et je trouve les voix et le jeu des acteurs impeccables. Tant que nous sommes dans les « détails » du jeu, je tiens à préciser que j’adore la musique. Elle est variée et accompagne à la perfection tous les moments de l’histoire.

Voilà pour Persona 5, je vous retrouve bientôt dans la 2e partie pour parler de World of Final Fantasy !

Sarah

Images du jeu prises sur Internet

Crédits Photos : Itsu Ka

1 comment on “Mes jeux vidéo coup de cœur partie 1 : Persona 5

  1. Ping : Mes jeux vidéo coup de cœur partie 2 : World of Final Fantasy – Sarah Charlotte M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :