tourisme

Paris entre mère et fille : Un dimanche ensoleillé

Bonjour à tous !

Voici le dernier article sur ce charmant séjour du mois d’août avec ma maman. Cette fois je vais être moins bavarde et je vais surtout partager quelques clichés de nos journées bien remplies. Je me suis surtout concentrée sur la journée de dimanche où nous avions décidé de nous régaler les yeux à Orsay, puis à l’incontournable jardin des Tuileries, pour finalement remonter jusqu’au Marais.

cof

Nous nous sommes rendues au Louvre en métro et avons fait le reste à pieds pour profiter du calme qu’offre un dimanche matin du mois d’août.

cof

Impossible pour nous de ne pas faire une pause sur le Pont des Arts. C’est un point de vue idéal pour admirer la Seine, l’île de la Cité, le Louvre, et s’imprégner du charme de Paris sans les foules de touristes.

cof

Comment ne pas tomber amoureux de cette scène ? Ce petit bateau profitant du calme et allant tout droit sur l’île de la Cité, le pont neuf au loin, et ce ciel bleu impressionnant devraient figurer sur un tableau.

cof

L’Institut de France dans toute sa splendeur. On ne peut qu’apprécier la symétrie parfaitement maîtrisée ici par l’architecte. Tout impressionne dans ce bâtiment théâtral.

cof

Nous avions bien envie de déjeuner sur cette péniche pleine de verdure, mais nous avions prévu de nous rendre au musée d’Orsay coûte que coûte.

sdr

Si vous prenez les petites rues au lieu de longer les quais de la Seine, vous tomberez sur des petits trésors comme celui-ci. Cette imprimerie a une façade qui fait rêver. C’est une jolie composition que nous offre cet immeuble avec sa devanture qui apporte un peu de nature, ses petits murets en pierre, la porte et la devanture en bois avec quelques dorures, les briques claires qui donnent de l’allure et de la hauteur et pour finir, son balcon central. J’aimerai avoir la chance de visiter l’imprimerie pour continuer de rêver.

cof

Nous avons fini par arriver au Musée d’Orsay et avons eu l’agréable surprise de ne pas avoir à payer ma place car j’avais moins de 25 ans. Il y avait encore assez peu de monde à l’heure où nous avons franchi ses portes. Je n’ai pas pris de photos à l’intérieur mais nous y sommes restées au moins deux heures en compagnie d’œuvres époustouflantes. J’ai enfin pu voir La Naissance de Vénus d’Alexandre Cabanel de près, c’est beaucoup mieux que sur un vidéoprojecteur en amphi. Le rendu de sa peau de porcelaine est une splendeur. Les impressionnistes étaient incontournables et même si nous n’avons pas pu voir le musée dans son intégralité, nous n’avons pas fait l’impasse sur eux. La sculpture de La Danseuse de Degas était d’une délicatesse touchante et parmi toutes les peintures présentes j’ai particulièrement aimé Le Déjeuner de Monet. Mais sans vouloir m’étendre sur les nombreux chefs d’œuvres présents là-bas, l’un de mes moments préférés était l’exposition en maquette de l’Opéra Garnier absolument magnifique, ainsi que des décors de théâtre utilisés sur scène. Une partie du sol étant en verre on trouvait sous nos pied la maquette du quartier de l’Opéra et la qualité des détails était impressionnante.

cof

Juste à côté du Musée d’Orsay sur la droite, on trouve cet ancien bâtiment impeccable. Encore une fois c’est tout ce que j’aime. Tout est parfait, intact, Paris nous fait vivre entre le passé et le présent en permanence. Ça me rappelle Minuit à Paris de Woody Allen qui décrit très bien ce sentiment.

sdr

En traversant la Seine on arrive sur le Jardin des Tuileries et ses marronniers. C’est un lieu très agréable pour errer et se promener plus au calme que rue de Rivoli avec ses belles arcades bondées.

cof

Cette charmante ruelle se trouve d’ailleurs à quelques mètres à peine de la Rotonde Saint Honoré où l’on s’est régalé.

sdr

Comment ne pas s’arrêter un instant pour s’imprégner de la beauté de ce lieu. En plein cœur du Marais nous avons trouvé de nombreuses pépites architecturales et celle-ci en fait partie.

sdr

Cette petite place était parfaite pour profiter d’un moment en terrasse.

sdr

J’ai constaté que les immeubles sont beaucoup plus lisses et blancs dans ce quartier, ça change complètement des briques et des pierres anciennes que l’on trouvait du côté d’Orsay. Il en ressort une apparence plus moderne mais je ne pourrais pas préférer un style à l’autre.

sdr

L’endroit parfait pour terminer ce séjour ensoleillé est la Place des Vosges. La teinte ocre des bâtiments qui l’entourent crée un cadre chaleureux et rend ce jardin très agréable. Ces petites fontaines toutes symétriques (encore une fois) créent une atmosphère douce et relaxante. Mais ce que j’ai particulièrement apprécié sur cette place, c’est les galeries disposées tout autour ainsi que les cafés. Nous avons d’ailleurs passé un très bon moment au Café Hugo avant de partir prendre nos trains respectifs.

Voilà, j’espère que vous avez passé un bon moments à nos côtés. C’est ainsi que s’achève ce séjour parisien mère-fille. Je vous retrouve bientôt pour de nouvelle découvertes !

Sarah

 

 

1 comment on “Paris entre mère et fille : Un dimanche ensoleillé

  1. Ping : Fin du séjour en Haute Savoie – Sarah Charlotte M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :