Food tourisme

Paris entre mère et fille : Les gourmandises

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je continue le récit de notre petit voyage à Paris mais d’un point de vue gustatif. Ce n’est pas une découverte, je suis extrêmement gourmande et quand je voyage chaque repas a son importance (vous vous souvenez peut-être de Montpellier). C’est une occasion de dénicher des petites pépites cachées au coin d’une rue comme de tester des restaurants dont tout le monde parle.

Kodawari Ramen

mde

Avec un repas on peut voyager à l’autre bout du monde tout en ayant parcouru 200 mètres à pied. Autour d’un bon verre de vin et une assiette colorée on vit un moment suspendu, sans heure, alimenté de conversations passionnées et de partage de souvenirs. C’est ce qui s’est passé quand j’ai emmené ma mère chez Kodawari Ramen pour lui faire goûter un de mes plats préférés.

sdr

Après 20 minutes d’attente pour une table à discuter et réfléchir à quel ramen nous allions commander, j’étais de retour au Japon. Quel joie de visiter ce lieu insolite en plein cœur de Paris. Ce lieu reproduit une ruelle typiquement japonaise avec des échoppes, de la musique japonaise et des lampions. Nous sommes attablées autour d’une caisse en bois, et assises sur des tonneaux. Une serveuse vient prendre notre commande, « ce sera un mojito yuzu saké et un thé, merci. » 

mde

Derrière moi se trouve cette magnifique image qui prend tout le pan de mur. En face, le mur est nu et tout a été pensé dans les moindres détails pour se sentir comme dans un décor de cinéma (on peut même voir des gouttières !). Si vous montez pour vous rendre aux toilettes, vous trouverez une zone d’attente avec deux petites chaises et une magnifique cabine téléphonique rose délicieusement rétro. En arrivant à l’aéroport d’Haneda, je me souviens avoir été marquée par ces cabines vertes.

sdr

Vous verrez ensuite les célèbres toilettes high tech japonaises. Je n’ai pas vraiment vu la salle de l’étage mais elle ressemblait à un restaurant traditionnel. Tout est fait pour s’évader. La serveuse revient avec deux magnifiques bols de ramen. Mon bouillon à base de sésame est d’une couleur noire intéressante. Pour la première fois de ma vie j’ai réussi à finir ce plat jusqu’à la dernière goutte. C’est si bon et abordable que j’aimerais y retourner chaque semaine.

L’Auberge de Venise

mde

Après le Japon, je vous invite à faire un tour du côté de l’Italie à l’Auberge de Venise. D’un style très classique avec des serveurs élégants qui vous accueilleront en italien, vous serez peut-être installés à côté de la place attitrée de Sophia Lauren comme nous l’étions. Une assiette de mini bruschettas à partager et un verre de proscecco vous mettrons en appétit.

mde

Nous nous sommes félicitées d’avoir pris l’entrée des antipasti de la nonna à partager car ce que vous voyez en photo n’est qu’une petite moitié de ce que l’on nous a servi. C’était parfait, savoureux, il y avait beaucoup de légumes différents et tous très gourmands.

mde

La principale raison qui nous a fait franchir les portes de ce restaurant était ma furieuse envie de manger des linguine alle vongole. Je ne fais jamais ce plat à la maison mais je l’adore. Les palourdes à décortiquer avec les linguine et la sauce avec les petites tomates concassées, c’est tout ce que je voulais. C’est définitivement un plat que je recommande. Je l’ai accompagné d’un verre de blanc et c’est un de ces moments d’échange que je retiens de ce séjour. J’ai terminé avec un thé gourmand composé d’un tiramisu, d’une panna cotta et d’une mousse au chocolat que j’ai complètement oublié de photographier. Ce que je retiens c’est que nous avons été traitées comme des reines et que je me suis régalée.

Petit déjeuner léger

selfp

Après un repas pareil, nous nous sommes contentées d’un super smoothie antioxydant  d’Innocent (le meilleur !), accompagné d’un thé pour moi et d’un café pour ma maman. C’était l’occasion de profiter de notre belle terrasse en préparant la journée à venir. Nous avons pris tout un stock de jus et smoothies au Monoprix du coin.

mde
Petites courses pour petits creux

J’ai découvert un super smoothie que je n’avait jamais vu avant, le Berry & Protein tellement gourmand. Nous avions aussi mon deuxième super smoothie préféré l’Energy à la fraise et à la cerise (entre autres), ainsi qu’un smoothie à la mûre. C’était vraiment notre dose fruitée du matin. Je sais que ces boissons sont un peu chères mais une fois de temps en temps je craque.

La Rotonde Saint Honoré

sdr

En restant dans le thème détox, voici les magnifiques salades que nous avons commandé dans la belle salle de La Rotonde Saint Honoré. La salle est juste magnifique, c’est une décoration qui vous transporte dans les années 1930 avec ses dorures, son carrelage, ses fauteuils et ses miroirs. Manger une salade vegan si colorée et moderne dans ce lieu rempli de touristes se régalant de soupe à l’oignon était très amusant. C’était frais, beau, gourmand, j’ai accompagné cette salade d’un café glacé, parce que, pourquoi pas ? Ce repas a été animé par la séance photo improvisée d’une coréenne et son petit ami photographe, qui a bien fait rire les clients et sourire les serveurs. Les poses étaient toutes plus exagérées les unes que les autres et elle faisait des allers-retours à son hôtel pour changer de tenue et recommencer. Ce petit manège a bien duré vingt minutes.

sdr

Pour me récompenser d’avoir manger équilibré, j’ai craqué sur cette incroyable tarte citron basilique. J’ai failli l’entamer avant de prendre cette photo mais j’ai tenu. La pâte, comme on le devine ici, était craquante, la crème au citron était généreuse et la texture bien onctueuse. Ce mélange était rafraîchissant et terminait ce repas comme il faut. Quel bonheur de manger si bien dans des lieux si beaux en échangeant sur l’art et la vie !

sdr

Une fois n’est pas coutume, au lieu de me rendre chez Ladurée pour une boîte de perfection légèrement craquante et fondante, communément appelée macaron, nous sommes allées chez le grand Pierre Hermé. C’était la première fois que j’essayais ses macarons et comment dire, ils sont aussi beaux que bons. Les saveurs étaient délicates, originales et créatives. Certains macarons avaient une coque irisée, d’autres étaient bicolores ou encore incrustés d’éclats de noisette. Ce n’est pas un maître pour rien. Quand on en goûte c’est un instant de luxe et volupté en bouche. J’étais ravie de partager cet amour de la pâtisserie avec ma mère qui n’a pas été déçue.

Voilà, comme pour un bon repas, je termine avec vous sur cette note sucrée multicolore qui fait rêver mon palais. Une dégustation qui éveille les sens et qui je l’espère, vous aura fait voyager l’espace d’un instant.

Je vous retrouve bientôt pour d’autres récits parisiens.

Sarah

 

 

 

 

5 comments on “Paris entre mère et fille : Les gourmandises

  1. Ping : Paris entre mère et fille : Un dimanche ensoleillé – Sarah Charlotte M

  2. Ping : Ramens à ma façon – Sarah Charlotte M

  3. Ping : Des Ramens instantanés qui ont du goût ! – Sarah Charlotte M

  4. Ping : Des mini vacances à Lyon : Ramen Djizan – Sarah Charlotte M

  5. Ping : Les Meilleurs Ramen de Paris : Kodawari Tsukiji – Sarah Charlotte M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :