Food tourisme

Paris au Printemps : Jour 3

Bonjour à tous !

Pour notre dernier jour à Paris je n’avais qu’une obsession en tête, enfin goûter les pâtisseries qui me faisaient rêver sur Instagram depuis des mois ! Nous nous sommes beaucoup promenés bien sûr mais nous avons tellement profité du moment qu’on en a oublié de prendre des photos à part celles des pâtisseries.

_DSC2683
Rue parisienne lors de notre longue promenade

Nous devions quitter notre studio Airbnb le matin et ne repartions que le soir, nous avons donc décidé de faire appel au service d’ Eelway pour la journée ce qui était bien pratique. Le principe ? Nous avons réservé la veille au soir sur le site en précisant une tranche horaire pour qu’ils viennent récupérer notre valise et qu’ils nous la déposent le soir à la gare à l’heure de notre train. Ça coûtait une trentaine d’euros et je n’ai pas regretté. Le service nous soulage des valises toute la journée y compris pour les transporter jusqu’à la gare et est très à l’heure. Ils demandent notre numéro de train pour être sûr d’être dans les temps. On peut réserver presque à la dernière minute (je recommande cependant de s’y prendre au moins la veille) et ensuite on vous appelle sur votre portable pour vous dire de récupérer votre valise au point de rendez-vous. D’ailleurs on vous envoie une photo du point de rendez-vous pour ne pas vous tromper. J’aurai dû en profiter à l’aller car la deuxième fois était à moitié prix.

WP_20170314_009
On a récupéré notre belle valise sans stress ni fatigue

Une fois le problème de la valise réglé, nous nous sommes promenés dans tout Paris. Nous avons commencé par le quartier du Marais qui était très beau avec ses arbres en fleur (surtout les magnolias), ses parcs calmes et ses bâtiments magnifiques. Je regrette vraiment de ne pas avoir de photos à vous montrer. Puis à force d’avancer nous sommes arrivés à côté du Louvre, la soif et la faim commençant à se faire sentir nous ont emmené à la fameuse boutique Fou de Pâtisserie qui a ouvert il y a quelques temps. Cette boutique propose des pâtisseries venant de tous les meilleurs chefs pâtissiers et salons de thé de Paris en un seul lieu : leur toute petite boutique. Ce qui est parfait quand on ne veut pas courir partout. Mais nous avions de toute façon prévu d’arpenter les rues en quête de sucreries raffinées. La boutique proposait d’ailleurs des pâtisseries du salon de thé Angelina où nous étions allés la veille. N’étant pas loin de l’un de nos endroits coup de cœur de ce séjour, nous sommes retournés chez Oh Mon Cake (enfin Eggs Milk and Flour, ça porte à confusion deux boutiques dans le même petit lieu), pour se désaltérer.

WP_20170314_003

Nous avons craqué pour leurs biscuits maisons et avons pris un de chaque saveur. Mon préféré était celui à la rose, mais il y en avait aussi un à la noix de coco, un à l’amande (délicieux), un aux épices de noël, et un au citron. L’étage était tout à nous et nous en avons profité pour regarder tous les détails de la décoration si mignonne. Nous avons aussi sauté sur l’occasion pour goûter l’une des pâtisseries que l’on venait d’acheter.

WP_20170314_005

Cette gourmandise régressive venait de la chocolaterie Un Dimanche à Paris. Son nom : le Lacté, il est comme une barre chocolatée avec des éclats de noisette et une mousse légère. J’ai bien aimé mais j’étais contente qu’on partage en deux car c’était un peu trop. Nous sommes repartis dans notre promenade tranquillement autour de l’opéra Garnier toujours aussi beau. Une fois de plus nous n’avons pas de photos, nous étions trop occupé à admirer de nos propres yeux.

La veille nous avions repéré un Big Fernand caché aux Galeries Lafayette pour homme. Comme depuis notre arrivée je n’arrêtais pas d’en entendre parler nous avons décider que ce serait notre dernier repas du séjour.

WP_20170314_006

Nous avons donc pris chacun un menu avec leurs fernandines (frites) paprika ail délicieuses et croustillantes, un élixir d’Archibald Fernand (grenadine, menthe poivrée et citron pour moi et juste citron pour lui), et enfin les hamburgés. J’ai pris un Lucien et lui un Victor. C’est à dire, un végétarien où le steak est remplacé par un gros champignon de Paris, avec de la tomme de Savoie, des tomates séchées, des oignons confits, un peu de ciboulette et la sauce tata Fernande (sauce cocktail maison). Le Victor est quant à lui fait avec du veau, de la fourme d’Ambert, des oignons confits, de la coriandre et la sauce tonton Fernand (une mayonnaise un peu sucrée).

Comment vous dire ? C’était absolument délicieux, le champignon se mariait très bien avec le reste et j’adore absolument tout dans ce hamburgé. Les frites étaient assaisonnées comme je l’aurais fait à la maison mais encore meilleures, et la boisson originale et rafraîchissante. J’ai eu du mal à finir surtout avec la boisson qui est gazeuse et qui rempli donc plus vite le ventre. J’ai eu la joie d’aller à Lyon le weekend suivant et de retrouver un Big Fernand. Je crois que je préfère leurs frites à celles de Guy and Sons et j’aime les deux styles de burgers proposés mais le Lucien à gagné mes papilles et mon cœur.  Je n’ai pas de Big Fernand à côté de chez moi malheureusement mais si vous en trouvez un je vous le recommande absolument !

_DSC2676
Je suis restée un moment à admirer la beauté de l’architecture et cette scène parisienne

Une fois le ventre bien plein, nous sommes repartis dans notre quête des meilleures pâtisseries de Paris. Nous sommes partis direction Saint Germain des Prés pour trouver une petite boutique de  Christophe Michalak. Mais en chemin nous avons d’abord admiré la Seine, Notre Dame de Paris, et le quartier Latin.

_DSC2679
L’un de mes endroits préférés avec le Louvre, Notre Dame de Paris, splendeur gothique

Après une bonne heure de marche et de pauses au soleil, nous sommes enfin arrivés à la petite boutique. J’ai craqué pour différentes spécialités de la maison et nous sommes repartis. Avant de nous diriger vers la gare pour déguster nos gourmandises et attendre tranquillement notre train, nous sommes partis au cimetière du Père Lachaise pour aller voir la tombe de mon grand-père. Les tombes, et tombeaux de cet endroit sont toujours impressionnants et très beaux et cela faisait des années que je n’y étais pas retourné.

Enfin, nous sommes allés tranquillement en gare, contents de notre séjour et que le beau temps ait été au rendez-vous.

WP_20170314_007

Nous avons pu faire une dégustation des gâteaux et entremets achetés chez Fou de Pâtisserie.

WP_20170314_008
Malheureusement l’une d’elle a légèrement glissé mais elles ont bien tenu

J’ai pris deux pâtisseries de Cyril Lignac, la Griotte Tonka « Compotée de griottes, mousse légère à la fève de Tonka et croustillant au cacao, gianduja et fleur de sel » et l’Equinoxe « crème légère à la vanille Bourbon, cœur crémeux au caramel beurre salé et croustillant au spéculoos« . Et j’ai également craqué pour une pâtisserie de Jonathan Blot, le Moustache à la coco, au jasmin et à l’ananas. Nous avons commencé par la Griotte-Tonka qui nous tentait beaucoup avec sa belle couleur rouge vif. J’ai adoré, la compotée de griotte était à tomber, la mousse et le croustillant allaient bien équilibrer le tout, un vrai délice ! Ensuite, nous avons goûté le Moustache de Jonathan Blot, une merveille ! Sa mousse était encore plus légère que celle du Griotte-Tonka de Cyril Lignac, les saveurs étaient délicates et gourmandes, je n’avais jamais mangé un gâteau aussi bien travaillé. Tout était léger et raffiné, un plaisir. Pour finir, nous nous sommes attaqué à l’Equinoxe de Cyril Lignac, prometteur avec sa mousse vanille Bourbon et son cœur au caramel beurre salé. Pour l’avoir dégusté après le Moustache, j’ai été plutôt déçue. J’ai trouvé la mousse un peu lourde en comparaison et la grande gourmande que je suis qui adore le caramel et tout ce qu’il y avait dans l’Equinoxe s’est trouvé un peu écœurée. Disons que le tout était vraiment très sucré et j’ai de loin préférée sa pâtisserie Griotte-Tonka. Après il est normal que l’Equinoxe soit plus sucré puisque nous ne sommes pas sur un dessert fruité et ça reste très bon. Mais la comparaison aux deux précédents ne l’a pas mis en valeur.

Le voyage en train étant assez long et voulant éviter l’overdose de sucre, nous avons dégusté les pâtisseries de Christophe Michalak pendant le voyage.

WP_20170314_17_40_48_Rich

Mais rien de tel qu’un peu de sa potion Kool Me (passion, mangue, citron vert, gingembre) pour se rafraîchir après toutes ces pâtisseries. Ce n’était pas vraiment sucré, juste frais avec un super goût. La forme de la bouteille est un vrai plus, tout est toujours régressif et ludique avec Christophe Michalak et c’est un vrai plaisir pour les yeux.

WP_20170314_015
De gauche à droite, la boisson

J’ai pris plusieurs gourmandises en plus de la boisson, un mini cake vanille-tonka, chocolat blanc (le mini cake miel nougat me tentait beaucoup aussi avec sa belle robe verte), une Miss K vanille tonka (oui j’adore donc j’ai pris le même parfum et la fameuse Miss K caramel beurre salé n’était pas disponible), deux Kosmic (ici tout s’écrit en « k » comme avec une certaine famille célèbre), : un Paris-Brest praliné noisette et une tarte yuzu, citron vert, meringuée, revisités en bocaux. Le plus dur est de s’arrêter, j’avais envie de tester ses guimauves, ses chocolats, ses pâtes à tartiner mais je me suis contrôlée (qu’en pensez-vous ?).

WP_20170314_022
Prendre une photo nette avec un train en marche a été un défi pour moi que je n’ai pas pu relever. La Miss K

Au final, comment c’était en bouche ? Nous avons commencé par le mini cake, j’aurais aimé en avoir acheté plusieurs, c’était vraiment délicieux, on sentait bien le goût de tout, la texture croquante sur le dessus était juste tout ce que j’aime, le cake en lui-même n’était pas sec ni trop sucré, j’aurais dû en prendre plus. La vanille-tonka était parfaite et se mariait très bien avec le chocolat blanc qui n’était pas écœurant.

WP_20170314_016
Le Kosmic tarte yuzu, citron vert meringuée

Le Kosmic tarte yuzu, citron vert meringuée était beau à regarder avec sa meringue tourbillonnante et vraiment frais. Il allait d’ailleurs très bien avec la boisson. La meringue était craquante à souhaite, la mousse de citrons était savoureuse, le mélange du yuzu et du citron vert acidifiait bien le tout. Le yuzu a vraiment un goût qui lui est propre et je ne saurais pas le décrire correctement mais j’aime beaucoup ce qu’il apporte dans les pâtisseries.

WP_20170314_021
P-S : la photo sur le site lui rend justice, pas celle-là. Le Kosmic Paris-Brest praliné noisette

Je vais vous prendre la description du site : « Composition : Confit praliné, dacquoise noisette, crème mousseline praliné noisette et chantilly gianduja, noisette caramélisée, croustillant Paris-Brest. » Voilà, le Paris-Brest était l’un de mes desserts préféré quand j’étais petite. Ici, j’en ai retrouvé le goût mais avec quelque chose en plus et une version dépoussiérée. Les noisettes caramélisées, la crème mousseline praliné noisette, comment résister ? Je trouve ce Kosmic vraiment intéressant et très gourmand.

Qu’en est-il de la Miss K ? C’est donc une religieuse avec un nom plus glamour. Plus sérieusement, c’était vraiment bon. La pâte à chou est toujours bienvenue dans une pâtisserie, de la vanille-tonka, parfait. En fait on se serait presque disputés pour savoir qui aurait la dernière bouchée. C’était aérien, léger, et tellement bon. Si je continue ça ne sera qu’une suite de mots positifs, utiles au scrabble peut-être mais inutile d’en rajouter ici.

Ce séjour parisien a été pour moi une suite de gourmandises placées sur notre chemin et j’en ai profité. Il me manque cependant d’autres pâtissiers dont les créations mes font rêver et d’autres lieux à découvrir, la chocolaterie de Cyril Lignac, les créations de Cédric Grolet pour Le Meurice dont sa fameuse Noisette en feuille d’or, les pâtisseries de Philippe Conticini ou encore celles de Yann Brys et j’en oublie. En plus pour Pâques ils ont tous sorti des créations exceptionnelles. Je n’ai pas eu l’occasion de tester les okonomiyaki et les takoyaki d’Happa Tei, ni les repas autour du tofu de Tofuya, et les Bols de Jean. Il faut que je revienne vite me remplir l’estomac !

A très bientôt dans un nouvel article !

Crédits Photos : Itsu Ka

2 comments on “Paris au Printemps : Jour 3

  1. Merci d’avoir parler de nous Sarah ! Au plaisir de récupérer vos bagages lors de votre prochain passage à Paris !
    Bon voyage 😉

    J'aime

  2. Ping : Paris entre mère et fille : balade nocturne – Sarah Charlotte M

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :